Chanson de la solidarité (22 mars)

Fait moche, fait froid, on reste chez soi 
Pas de regrets, y’avait pas l’choix,
On se console en se disant
Le mauvais temps c’est épatant !

En attendant, faut l’ répéter 
Pour ceux qui s’raient tout d’même tentés
De remonter sur leur vélo,
Alors qu’on rame dans l’même bateau :

Pas de contacts, pas d’accident
Telle est la loi du confinement.
Faut pas surcharger les Urgences
Pour les fautifs pas d’indulgence.

Putain de virus, compte pas sur moi
Pour ajouter au désarroi,
Faut résister à ce bourreau :
Ni profiteurs ni collabos !

Le mal qui répand la terreur
Peut tout ébranler fors l’honneur.

Reynald (au 6e jour du confinement)