Vous êtes ici : Cyclos Randos Nancéiens » Actualités » • Mystérieuse Lorraine (26 août)

• Mystérieuse Lorraine (26 août)

Bref retour aux affaires, après trois semaines d’absence, et avant le séjour vélo dans les Alpes (1er-8 septembre) qui réunira 13 VVV. Mais absence n’est pas abstinence : pour une fois, j’ai fait du vélo en vacances, dans les Corbières, sous la houlette de maître Patou, qui connait la région comme sa poche. Une région formidable pour le vélo : des collines à travers la garrigue, alternant avec vignes et forêts, de petites routes désertées par les voitures, des châteaux sur les sommets, des fontaines dans les villages (et du Minervois dans les verres) … je vous recommande le séjour (pour peu que la Tramontane se fasse oublier) !
Hier matin, un bizarre caprice météo a refroidi les ardeurs : 7° au départ, 7 courageux pour se lancer dans la dernière grande sortie de l’été (avec départ à 7h30), cap à l’est, vers la lointaine Moselle, Marsal et Blanche-église, un soleil éblouissant dans les yeux et une fraîche  ardeur dans les coeurs. Il y a là, outre le secrétaire, Cri-cri-six-cylindres, DJ Marco, Jérôme Jr, Pierrot-la-Science et Chti Cafougnette. Mais aussi un néo-nancéien qui a eu la bonne idée de se rendre sur notre site et de venir au RV : un grand gaillard encore jeune nommé Boris, un costaud qui a beaucoup apprécié la sortie, non moins que l’accueil que nous lui avons réservé. À coup sûr, on le reverra (il m’a communiqué son adresse mail, et je l’ajoute ici aux destinataires).
Vous aurez noté que les retraités n’étaient que deux sur sept (JC Cafougnette et moi), et vous en concluez que ces deux-là ont dû s’activer derrière les actifs. Exact ! Le tempo fut vif, l’élastique s’est parfois tendu, mais la bienveillance a prévalu et le petit groupe ne s’est pas désuni. Malgré les 110 km du parcours (et les 860 m de dénivelé, une misère), retour pour moi dès 11h40 : les vieux font de la résistance. Même si Gégé, venu au RV, a dû renoncer tout aussitôt, son dos le faisant trop souffrir. Il s’est contenté d’un simple Tour de Lombalgie. Mais il aura aperçu en chemin un gruppetto de sa connaissance, des licenciés du club qui avaient préféré un départ moins précoce et un parcours moins long. Les Randos étaient donc en nombre hier sur les routes.
Ce qu’on y vit, sur ces routes et alentour ? Des terres labourées, quelques sangliers rasant les mottes, un renard voltigeant à grande vitesse, quelques belles rousses ruminant, la ligne bleue des Vosges, le fantôme du mage de Marsal, la petite de Bézange  et celle de Réchicourt (les grandes étaient à la messe), le crevard de Crévic et le crieur de Crion, l’harassé d’Arracourt et l’énamouré d’Hénaménil, le lézard de Lezé et le ravi de Raville … quelle faune ! Et que de mystères !
La preuve qu’on a toujours raison d’enfourcher sa bicyclette, le temps fût-il frais et le départ précoce, et de partir ainsi à la découverte d’une Lorraine qui ne finira jamais de nous surprendre.
Un mot pour finir à propos d’Hervé Blanchard, cet ancien licencié du club parti à Lille et qui est venu dimanche dernier renouer avec nous. Vous avez su qu’il a été, hélas, victime d’une vilaine chute, qui lui a valu une double fracture ouverte du bras gauche. Il a été très sensible à vos manifestations de sympathie, son moral est déjà remonté en flèche, il sait que trois à six mois de rééducation l’attendent. Il envisage de venir nous voir lors de notre AG annuelle. Hervé, nous en serons ravis. Bon courage d’ici là. Et songe que ton vieux Vitus est peut-être bon pour le musée, de même que tes cale-pieds à courroie et ton antique dérailleur…
Reynald
Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.