Vous êtes ici : Cyclos Randos Nancéiens » Actualités » • Les compagnons du 1er mai

• Les compagnons du 1er mai

Lors de la fête de la musique, on joue de la musique ; lors de la fête du travail, on ne travaille pas. Bizarre.
Les Randos étant des chômeurs comme les autres, à la sortie du 1er mai ils ont dit zut.
Comme dirait Mélenchon (un connaisseur) c’est ce qu’on appelle :
La convergence des zut ! 
Quelques-uns, toutefois, étaient d’astreinte :
– Patrick le kiné, à ne pas confondre avec le Patou des Corbières : lui, ce serait plutôt le Patou des rombières,
– Le jeune Jérôme, parce qu’il est jeune, et qu’il faut bien un junior pour abriter les seniors,
– Franck l’expert ès pancartes, sans qui aucun sprint ne pourrait se déclencher,
– Votre dévoué secrétaire, bien obligé d’en être pour pouvoir raconter (et représenter le Bureau),
– Et le Marco du Crédit Mut’ parce qu’il est à notre service 24h sur 24.
Ces cinq-là, bosseurs émérites, purent mutualiser leurs efforts… c’est ce qu’on appellera :
La convergence des Mut’
Ajoutons que Francis l’ex-mussipontain a craint d’avoir à suivre des forçats, et qu’il a préféré renoncer d’emblée, de même que Gégé, par sa hanche gêné. Quant à l’éclaireur, le Jean-Yves, on le vit tantôt devant tantôt derrière, mais jamais avec nous.
Les cinq compagnons du 1er mai ont traversé bien des villages endormis : personne dehors, tout le monde dedans. La rumeur dit, (faut-il le croire ?), que beaucoup travaillaient dur, pour repeupler la France…
La convergence du rut ?
Pris de contractures à Tantonville, Marco dut renoncer malgré les bons soins du kiné. Les quatre rescapés foncèrent alors sur Vézelise, remontant au vent, gobant Laloeuf, avant d’amorcer leur retour et d’envoyer du braquet. Par vent arrière, c’est plus facile. Ils mirent la meule, les compagnons : Goviller à peine avalé que déjà Parey apparut…
La convergence des brutes
Bilan (à mon compteur ) : 82 km parcourus (c’est modeste), mais 800 m de dénivelé : la convergence des buttes.
Reynald
PS : la grande sortie du 200 km approche (10 mai) : ne tardez plus à avertir Jean-Michel que vous tenez à en être ! Que vous ne voulez surtout pas rater l’objectif principal de la saison des Randos : la convergence des buts.
Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.