Vous êtes ici : Cyclos Randos Nancéiens » Actualités » • Affluence variable (23/30 septembre)

• Affluence variable (23/30 septembre)

Dimanche 23 (rédigé par Pierre Valois) :

Un court compte-rendu de la première sortie d’automne. Au départ, porte Désilles, nous sommes sept. Le temps est bien gris, nous aurons à essuyer de petites pluies assez insignifiantes.  Le vent soufflant par rafales a été apprécié à l’aller mais beaucoup moins au retour. Rapidement Gégé quitte le groupe et après la montée de Mousson, Patrick décide de rentrer directement. Les 5 rescapés sont Amico, Marco, Christophe, Gaby et moi-même. Rien à signaler pour le retour, nous nous organisons bien pour lutter contre éole et nous restons groupés.  Le kilométrage est un peu plus long qu’annoncé : 98 km au lieu de 90kM. On ne peut que regretter le faible nombre de randonneurs.

Par ailleurs si vous êtes intéressés par le pignon fixe (ou fixy en anglais), je ne  saurais trop vous conseiller de regarder la série de 10 épisodes (environ 6 mn chacun) : « En selle » de Marc-Aurèle Vecchione, sur Arte. J’ai tapé le titre sur Google et j’ai pu en visionner quelques uns. C’est assez déjanté (au propre et au figuré !).

Pierre

Dimanche 30 :

Dernière sortie à 8h de l’année, les parcours vont désormais raccourcir et les journées aussi – mais dans trois mois, la lumière regagnera du terrain … tout ne va pas si mal !

Grosse affluence ce matin pour fêter cette dernière sortie longue, en dépit d’une température très, très fraîche. Le peloton va même grossir de 3 unités du côté de Damelevières, on n’avait pas vu ça depuis bien longtemps. Hélas, ils sont 10  à prendre la variante du jour, c’est-à-dire à sauter le passage par Charmois, en attendant de retrouver les 7 de devant à Xermaménil. Mais là, surprise, les 10 choisissent non de reprendre le parcours mais de filer directement sur Méhoncourt. Ce n’est plus un raccourci, c’est un escamotage !

Plus tard les 7 retrouvent l’un des 10, Partick C., escorté de Franck – ce qui porte tout de même à 18 le nombre de Randos qui auront enfourché leur biclou. Deux groupes de 9 se sont donc formés, ce qui est somme toute dans la logique des choses : le vélo à deux vitesses, c’est bien ce que le club a décidé en début d’année.

Comme chez les VVV, il y a les lièvres et les tortues, les Morfalous et les Tranquillous, l’essentiel étant que chaque groupe y trouve son compte. Et que le nombre de Tamalous demeure aussi faible que possible ! Le vélo est un gage de bonne santé, même s’il n’offre pas de garantie absolue contre les détraquements du corps et les injures de l’âge. On se console comme on peut.

J’allais oublier : sur le parcours complet, on a fini par perdre Gaby, sa manie de rouler seul à l’avant lui ayant fait manquer la petite route reliant Romain à Domptail-en-l’air. Dommage, il y avait là un petit raidard de derrière les fagots qui valait le détour. Espérons qu’à cette heure il ait trouvé le chemin du retour, sans personne aux intersections pour lui indiquer à chaque fois la bonne route. GPS : Gaby Perdu Seul.

Reynald

Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.